AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rêve de Noël (intrigue ouverte à tous)

Aller en bas 
AuteurMessage
Aethelhryth
Admin
Admin
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 06/10/2011

MessageSujet: Rêve de Noël (intrigue ouverte à tous)   Dim 18 Déc 2011 - 10:30

Musique d'ambiance

Quelque part dans la montagne, là où perduraient les neiges éternelles, se dressait un petit château perdu au coeur de la forêt.


Pour s'y rendre, un seul moyen de transport : les calèches tirées par de grands chevaux blancs dont le bruit des pas était étouffé par la couverture immaculée. A mesure que l'on montait vers la demeure, la nuit tombait...

C'est là, que chacun d'entre vous commence son rêve, dans la nuit glacée de l'hiver. Où que se porte votre regard, des sapins enneigés se dressent de part et d'autre de la route qui serpente à travers la forêt. Point de cocher, mais les chevaux semblent savoir où vous emmener, éclairés seulement par une lanterne à la lueur incertaine. Blottis sous de chaudes couvertures de fourrure, vous remarquez que vous gravissez peu à peu la pente, vous rapprochant de votre but.

Mais ce but, quel est-il ?

D'autres calèches vous précèdent et d'autres encore vous suivent, mais vous les distinguez mal car le chemin qui tourne vous les cache sans cesse, ne vous permettant que de repérer leurs lanternes qui apparaissent et disparaissent au gré de votre avancée. A vos côtés, il se peut que vous preniez soudain conscience de certains de vos proches qui vous accompagnent... à moins que vous ne soyez seul, en route pour cette étrange destination.

C'est alors que les arbres se dérobent et vous révèlent des lumières plus vives et que surgit une grille illuminée qui ne tarde pas à s'ouvrir comme par magie : vous êtes arrivés.


Le manoir se dresse devant vous, illuminé de mille feux. Là vous attend une fête qui ne peut exister qu'en rêve. Descendant des calèches, vous êtes accueillis tels de grands personnages et remarquez que vous êtes déjà en tenue de soirée. La musique s'échappe de la salle de bal et nul doute qu'un somptueux banquet vous attend.

C'est la nuit de Noël et, si vous levez la tête, vous apercevrez des étoiles filantes et, pourquoi pas, si vous êtes attentifs, quelques angelots qui filent entre les cimes des arbres. Mais entrez, plutôt ! Vous aurez bien le temps de vous promener plus tard dans les immenses jardins qui cernent cette magnifique demeure. Entrez, et faites connaissance avec les autres invités !

Voyez, une fois les quelques marches gravies, vous arrivez dans un immense salon chauffé par deux grandes cheminées où le feu ronfle déjà. Il est temps d'abandonner vos lourdes fourrures qui s'évaporent comme par magie et de profiter de la fête. Quels étranges personnages croiserez-vous ce soir ?


[hrp : la majeure partie des invités se dirige vers le salon, mais vous pouvez si vous le souhaitez rester à l'extérieur, ou encore vous diriger vers le banquet ou la salle de bal. Cependant, ces lieux seront utilisés plus tard, vous pouvez donc prendre votre temps. Joyeuses fêtes et Bon jeu !

A l'issue de ce rp qui devrait se dérouler jusqu'en janvier, vous considérerez que vos personnages ont fait un rêve durant la nuit de Noël, libre à vous de choisir s'ils se rappelleront de ce rêve ou non et si ce dernier aura des conséquences.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://audeladeslimbes.forumgratuit.org
Aureane KalonErc'h

avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 07/10/2011

Feuille de personnage
Age du personnage: 20 ans
Type d'univers: fantasy
Métier/fonction: Dame de Dyriet

MessageSujet: Re: Rêve de Noël (intrigue ouverte à tous)   Mer 21 Déc 2011 - 20:19

Noël était une notion étrangère à Aureane, mais lorsqu'elle ouvrit les yeux cette nuit là, sur un manteau de neige, elle sentit qu'il y avait dans l'air quelque chose de différent. Une étincelle de magie. Légèrement secouée, elle s'aperçut rapidement qu'elle se trouvait dans une calèche tirée par des chevaux. Jusque là, rien d'extraordinaire. Peut-être s'était-elle endormie en voyage ? Sauf qu'elle ne se souvenait plus que la neige soit tombée à ce point sur Dyriet, ni que Nicolaï et elle aient prévu de partir sur les routes. Même pour aller chercher Justine, c'était peu probable. Surtout par un temps pareil, il aurait fallu être inconscient. Heureusement, elle se sentait bien emmitouflée sous les couvertures et la route n'avait étrangement pas l'air de glisser. Le trajet était même plutôt agréable, en réalité. Il donnait presque envie de ne jamais se terminer.

La jeune femme avait l'impression de se réveiller peu à peu, comme après une bonne nuit de sommeil. Ce fut à ce moment qu'elle prit conscience d'une présence à ses côtés et reconnut avec plaisir le chevalier qui l'accompagnait.


" Où allons-nous ? " murmura-t-elle en regardant autour d'eux, croyant entrapercevoir une autre calèche un peu plus loin.

Elle ne se sentait pas inquiète, étrangement. Elle se trouvait même plutôt bien, agréablement installée sous ses fourrures. Elle se blottit contre Nicolaï et observa le paysage d'un air plus intrigué à mesure que le temps passait. Ils montaient dans les hauteurs au rythme lent du pas des chevaux.

Plus loin se reflétaient des lumières et Aureane aperçut soudain une grande grille dorée qui s'ouvrit pour les laisser passer. A croire qu'ils étaient dans une sorte de rêve merveilleux !

" C'est magnifique ! " souffla-t-elle sans pouvoir détacher les yeux du château illuminé.

Certes, elle avait vu celui d'Ysari, mais là... il y avait un côté magique qu'elle n'avait encore jamais rencontré nulle part. Et c'était justement cela qui faisait qu'elle n'était pas nerveuse, ni mal à l'aise. Ce ne serait pas là qu'elle rencontrerait des nobles hautains et méprisants. Ici... elle avait envie de passer une soirée joyeuse à laquelle la musique qui filtrait du bâtiment semblait inviter.

Aureane sauta à bas de la calèche, aidée par Nicolaï et apprécia de ne pas terminer les pieds dans la neige glacée : tout semblait prévu pour leur éviter ce genre de désagrément et ils gravirent les marches sans se mouiller. La nuit claire succéda aux feux du salon où ils étaient accueillis. Aureane se fit toute petite, ne lâchant pas Nicolaï d'une semelle. Tout cela était tout de même un petit peu impressionnant. Elle remarqua d'ailleurs qu'elle était déjà en robe de soirée. Une de ces tenues dont elle n'avait osé rêver que dans ses rêves de petite fille. Une jolie robe de princesse légère et raffinée. L'étonnement passé, elle se retourna vers le jeune homme, souriante. Le salon les réchauffa de suite, mais Aureane était surtout occupée à admirer la décoration... et les autres invités.

Il semblait y avoir toute sorte de personnes. Si on ne prenait pas garde, l'ensemble paraissait uniforme, mais en y regardant de plus près... Étrange... Vraiment étrange... Il y avait un petit quelque chose qui lui faisait penser qu'il y aurait des rencontres intéressantes à faire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galyn Talassi

avatar

Masculin Messages : 118
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 25
Localisation : Québec

Feuille de personnage
Age du personnage: 130 ans ~
Type d'univers: fantasy
Métier/fonction: Garde du corps

MessageSujet: Re: Rêve de Noël (intrigue ouverte à tous)   Jeu 22 Déc 2011 - 21:10

Lorsque Galyn s’était glissé dans son lit, cette nuit-là, il avait eu une sorte de pressentiment étrange, mais jamais il n’aurait cru possible qu’une telle chose puisse arriver. Certes, la neige, tombait depuis un petit moment, à l’endroit où il se trouvait, mais de cette façon, jamais. En effet, le garde du corps, lorsqu’il avait ouvert les yeux, c’était retrouvé debout, sur un léger tapis de neige, qui craqua légèrement sous ses pas, lorsqu’il prit la décision de faire quelques pas, afin de s’orienté. Il ne connaissait guère l’endroit et cela, il pouvait l’affirmer avec une certitude déconcertante. Le jeune homme avait pour habitude de s’orienté grâce aux étoiles qui étaient présentes dans le ciel et cette soirée-là, malgré la clarté dont faisait preuve le ciel, jamais il n’avait aperçu ses étoiles auparavant. Il ne pouvait donc pas s’agir d’un endroit qu’il avait déjà fréquenté ou il avait déjà fait halte avant cette nuit-là.

L’instant d’ensuite, à la grande surprise du garde du corps, il se retrouva assis, dans une sorte de calèche, traîné par des chevaux relativement imposant. Ils semblaient savoir exactement où était leur destination et du coin de l’œil, le garde du corps remarqua qu’il y avait d’autre calèches, semblable à la sienne, allant dans la même direction que lui. Il y avait donc, cette nuit-là, plusieurs personnes. Cependant, le jeune ne se souvenait pas d’avoir reçu une quelconque invitation à une soirée. Qu’est-ce que pouvait donc être cette destination mystère? Il n’aimait guère cette sensation qui le taraudait et surtout, il n’appréciait guère de se retrouver dans un endroit dont il ignorait tout. Évidemment, par mesure préventive, il vérifia que ses dagues se trouvaient toujours à sa ceinture et il fut rassurer lorsqu’il toucha le cuir de la garde. C’était déjà une bonne chose. De plus, il venait à peine de remarquer qu’il portait l’accoutrement de soirée qu’avait spécialement commandé Lören pour lui, lors de la fête donné à l’honneur de la Dame Protectrice. Pourquoi donc était-il accoutrer de la sorte? Est-ce que tout cela était une idée de Lören? Il savait que, lorsqu’elle avait une idée en tête, elle allait jusqu’au bout, sans nécessairement penser aux conséquences qui en résulteraient.

Le jeune homme perçu une légère inclinaison de la calèche, preuve qu’il montait une pente légèrement abrupte, mais son attention fut bientôt détourner lorsqu’il sentit un froissement de vêtement à ses côtés. Il tourna prestement sa tête dans cette direction, mettant préalablement une main sur la garde de sa dague et là, il découvrit une silhouette qui lui était devenue beaucoup trop familière, depuis ses dernières années. Assise-là, se trouvait la Dame Protectrice de Daranovor, Nyrlae. Le garde du corps ne put retenir un léger froncement de sourcil en voyant la demoiselle présente à ses côtés. Que diable faisaient-ils là? De plus, si c’était un piège quelconque, ils étaient tous les deux impliqués et cela signifiait que le jeune homme devait assurer la sécurité de la demoiselle.


- Est-ce que vous croyez que cela, dit-il en désignant ce qui se trouvait autour d’eux, est dû à une autre extravagance de la part de Lören?

Il n’était pas franchement rassuré à poser cette question, puisqu’à chaque fois, il y avait une certaine dose de conséquence, lorsque la jeune dame de compagnie organisait un événement quelconque. Comme lors du tournois d’archerie ou lorsqu’elle avait essayé de donner un filtre d’amour à Galyn et que finalement, c’était Nyrlae qui c’était ramasser avec celui-ci. Certes, pour le deuxième événement, les conséquences n’avaient guère été aussi désastreuses qu’elles l’auraient pu l’être, mais tout de même. Alors même que la réponse de la demoiselle surgissait à ses côtés, des lumières d’une intensité jamais vu se firent apercevoir. Le pressentiment que le jeune homme ressentait depuis le début, ne le quittait pas et il était toujours sur ses gardes, alors que la calèche passait le portique de la grille. Le manoir qui se dressait alors devant eux, était non seulement immense, mais semblait préparer afin de donner une réception hors du commun.

Quand la calèche stoppa finalement son avancée dans la neige fraîche de cette nuit de noël, Galyn sortit le premier de celle-ci et tendit une main vers la jeune femme, non sans avoir préalablement vérifié les alentours. Il ne semblait rien y avoir de suspect, mis à part leur présence en ses lieux. D’une part, sa réticence était dû aux événements survenues dans les souterrains du château et les choses presque, inexplicable, qui s’y étaient déroulés, restait dans sa mémoire.


- Savez-vous exactement où nous trouvons nous?, murmura-t-il à l’intention de la jeune femme, alors qu’elle marchait à ses côtés.

Voyant qu’il y avait un couple de jeunes gens les précédants, le jeune homme prit la décision de les suivent. L’un semblait être chevalier, de par son allure et cela, rassura un peu le garde du corps, puisqu’un chevalier ne se retrouverait certainement pas en terrain dangereux, avec ce qui semblait être sa femme. Lorsqu’ils arrivèrent dans le salon et que les fourrures s’évaporèrent sur ses épaules, Galyn ne put retenir un regard suspicieux qui s’évapora aussitôt afin de laisser place à un regard impénétrable. Au vu des gens qui se trouvaient déjà dans la pièce, il n’avait guère envi que ceux voient un quelconque point faible en lui. Il reprit donc contenance, non sans croire qu’il y avait une sorte de magie étrange, qui régnait dans l’air.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaï KalonErc'h

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Rêve de Noël (intrigue ouverte à tous)   Jeu 5 Jan 2012 - 5:38

C'était assez étrange. Qu'est-ce qui s'était passé ? Nicolaï découvrit l’intérieur d'une superbe calèche qu'il les emmenaient lui et Aureane vers un lieu inconnu. Le plus étrange était sans aucun doute que cette perspective ne lui faisait pas peur du tout. Bien au contraire. La seule et unique chose dont il avait envie, c'était de rester blottit sous cette chaude couverture avec Aureane dans ses bras à voir le paysage défiler. Il aurait put poser des question au cocher. Tenté de savoir se qui était en train de passer et comment ils avaient bien put se retrouver là. Mais il n'en avait pas envie.

Quelque chose lui assurait que cela n'avait pas la moindre importance.

Doucement, la jeune femme blottie dans ses bras se tourna pour le regarder.

" Où allons-nous ? ''

Que dire ? Normalement, le fait de ne pas avoir la moindre idée de l'endroit où ils pouvaient bien être ni de se qui pouvait bien être en train de se passer aurait du inquiéter le jeune homme. Après tout, il y avait tout de même quelque chose qui ne collait pas du tout. Une chose, même infime. Mais non, il n'y avait rien du tout. Tout était totalement abérant quant on y réfléchissait. Mais non. Tout allait bien.

« Je ne sais pas, avoua-t-il. »

Et cela ne l'inquiétait pas plus que ça. Ça n'avait d'ailleurs pas non plus l'air de paniquer Aureane qui se trouvait présentement en train de se blottir contre lui.

" C'est magnifique ! "

De plus en plus étrange. Ils n'étaient pas en Ysari. C'était une certitude. Un château comme celui où ils arrivaient, il en aurait certainement entendu parlé. Mais ça n'était pas le cas.

Est-ce que c'était un effet de cette neige, de ces lumières, de cette promenade en calèche ? Il n'en avait au fond pas la moindre idée. Non, se qu'il y avait en revanche, c'était que tout cela semblait quelque peu magique. Oui, voilà. C'était le mot. Magique. Trop beau pour être vrai, trop doux pour être autre chose qu'un rêve. Mais en même temps. Trop réel pour être autre chose que réel.

Doucement, le chevalier aida son épouse à descendre de la calèche. On pouvait dire qu'ils étaient beau et coloré tout les deux. Nicolaï se sentait un peu comme un pingouin. Et triturait la large écharpe rouge aux ponpons d'or qu'Inès de Soltariel lui avait remis en le nommant vicomte.

Elle était aussi encombrantes et inutile que le titre en fin de compte. Alors pourquoi ne pas l'enlever ? Deux secondes plus tard, il la laissait négligemment tomber par terre avant de prendre la main d'Aureane pour gravir les marches et entrer dans le salon lumineux et chauffé du palais.

Aureane restait toute proche de lui, littéralement collée à ses basques et se faisant toute petite. Il n'osait pas le dire, mais il trouvait cela terriblement mignon quant la jeune femme ne savait plus où se mettre et se faisait toute petite. Enfin, essayait de se faire toute petite.

Il la trouvait particulièrement belle ce soir là. Peut-être que c'était à cause de la robe qu'elle portait. Oui, une de ces robes qu'il lui avait offert et qu'elle avait malencontreusement oublié au fond d'un placard... sauf qu'il ne lui avait pas acheté celle là. D'où elle pouvait bien venir ? Mystère. Encore une question sans la moindre réponse ou la moindre importance. Elle lui allait à ravir le reste n'avait guère d'intérêt.

Pendant que Nicolaï était occupé à observer Aureane dans cette robe et qu'un petit morceau de son héritage drow était quant à lui en train de repérer la position des attaches pour lui retirer ladite robe, la jeune femme observait les invités.

« Tu vois du monde que tu connais ? »

Au moment où il demandait cela, une légère musique s'éleva dans l'air et se fut tout un orchestre qui entra pour se mettre en place.

Avec un grand sourire, Nicolaï attrapa Aureane et l’entraîna au centre de la pièce. Elle avait prit une tinte pivoine de chez pivoine. L'écarlatomètre avait littéralement explosé tandis que le jeune homme passait une main autour de sa taille.

« Une petite danse. »

Elle avait la place de la princesse.

Au centre de la piste de danse pour ouvrir le bal.

Doucement, Nicolaï se mit à bouger, entraînant avec lui la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyrlae Lanthaloran

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 08/10/2011

Feuille de personnage
Age du personnage: 456 ans
Type d'univers: fantasy
Métier/fonction: Dame Protectrice de Daranovar

MessageSujet: Re: Rêve de Noël (intrigue ouverte à tous)   Sam 7 Jan 2012 - 10:48

Nyrlae se sentait bien, pour une fois. Loin de toutes les contrariétés de ce monde, loin de ses soucis du moment, de la paperasse, de ses conseillers et de tout ce qui lui gâchait l'existence quotidiennement. Elle était juste là, comme sur un petit nuage, les yeux fermés, blottie dans ses couvertures. Un cahot la fit murmurer quelque chose avant que son cerveau endormi ne lui fasse remarquer qu'un lit qui bougeait, c'était tout de même peu commun. Elle tira la couverture un peu plus sur son visage pour se rendormir. Ce n'était pas tous les jours qu'elle s'octroyait une grasse-matinée. Hum... depuis quand faisait-elle la grasse matinée ? Un nouveau cahot et elle se décida à ouvrir les yeux, prête à envoyer promener celui qui se permettait de promener son lit alors qu'elle se trouvait encore dedans. Enfin non... elle se sentait de trop bonne humeur pour se plaindre, tout compte fait.

Puis elle repéra... de la neige qui tombait lentement. Elle se trouvait dehors. Une calèche ? Elle avait dû s'assoupir durant le voyage. Elle se redressa un peu et repoussa légèrement une fourrure. Ils traversaient la forêt pour aller... pour aller où ? Impossible de s'en rappeler. Elle regarda les flocons qui virevoltaient autour d'elle un petit moment, silencieuse, et en regarda un fondre sur le bout de son doigt. Il ne faisait pas réellement froid, en réalité et c'était appréciable. Et puis, elle n'avait strictement aucune idée de l'endroit où elle se trouvait et, pourtant, elle n'en éprouvait aucune inquiétude.


" Est-ce que vous croyez que cela est dû à une autre extravagance de la part de Lören? "


La voix du garde du corps lui fit tourner la tête. Galyn était assis à ses côtés avec l'air contrarié qu'elle lui connaissait. Cette vision la fit sourire. Il ne savait donc jamais se détendre ? Depuis quand sa dame de compagnie faisait tomber la neige ? Cette idée l'amusait.

" Non, je suis certaine que tout va bien. "

Bien-sûr, Lorën leur avait déjà créé des soucis à plusieurs reprises, mais Nyrlae restait intimement persuadée que cette nuit-là tout irait bien. Etrange comme sentiment. Elle ne se rappelait pas en avoir eu de semblable depuis bien longtemps, si tant était qu'elle en ait déjà eu un aussi fort.

" Tout va bien, répéta-t-elle avant de lever les yeux vers les lumières, émerveillée. Regardez comme c'est joli ! "

Elle semblait vraiment ravie et parfaitement détendue, comme il ne l'avait sans doute encore jamais vue. Ou alors si, elle s'était retrouvée un peu dans cet état lorsqu'elle avait bu le filtre par mégarde, mais cette fois cela n'avait rien d'artificiel. Elle ne gloussait pas bêtement et elle n'était pas prête à se jeter sur lui, fort heureusement. Elle était vraiment elle-même. Elle se sentait juste bien, comme à l'époque où elle était encore insouciante, ou sa famille était unie et où son principal souci consistait à se demander si sa petite soeur allait continuer à faire des bêtises d'enfant. Alors la jeune femme ne pouvait s'empêcher de sourire, loin du visage fermé qu'elle avait pris l'habitude d'arborer par méfiance envers le monde entier. Elle ne pensait plus à aucun drame, juste à l'instant présent, et c'était une véritable bouffée d'air frais.

Galyn l'aidant à descendre, elle lui prit finalement le bras sans vraiment lui demander son avis, heureuse de l'avoir près d'elle, avant de lui répondre gentiment :


" Je n'en ai pas la moindre idée, mais je crois que cela n'a aucune importance. Je me sens très bien, ici... pas vous ? "

Ils finirent par entrer, Nyrlae étant toujours aussi ravie de découvrir que les fourrures s'évaporaient pour laisser place à une robe ravissante. Elle se mit à rire légèrement en voyant la tête que faisait Galyn à ce petit tour de magie. Lui portait la tenue que lui avait fait faire Lören, mais cela ne suffisait manifestement pas à le mettre à l'aise. Et pourtant, il paraissait avoir tout à fait la place dans ce décor. Qu'il soit finalement noble ne l'étonnait pas du tout, il en avait bien la prestance. Elle, pour sa part, se sentait comme un poisson dans l'eau : c'était bien simple, elle ne connaissait personne ici. Donc personne à saluer, personne devant qui il fallait se tenir selon son rang. Elle était presque certaine que pas un des invités n'avait idée de ce qu'était une Dame Protectrice. Un seigneur demanda à sa cavalière si elle connaissait quelqu'un. Apparemment, tout le monde restait plus ou moins surpris de se trouver là et observait les lieux avec curiosité. Le manoir était dans un style plutôt humain, mais assez bien pensé pour que Nyrlae ne trouve pas à y redire, tout lui semblait magnifique.

Les chuchotements intrigués des convives se turent soudain lorsqu'un orchestre fit son apparition et se mit à jouer une première danse. Une musique merveilleuse, à la hauteur du cadre. Le couple qu'elle avait déjà repéré sembla prendre l'initiative et elle les regarda tourner un instant avant de lever les yeux vers Galyn en une invitation muette. Il semblait toujours prêt à aller pourfendre l'ennemi et elle lui fit un sourire qui se voulait rassurant :


" Je suis certaine que nous ne risquons rien. "

Elle en était persuadée, elle le ressentait ainsi. Ce ne pouvait pas être un piège ou une idée tordue de Lören. C'était un don du ciel, un petit moment duquel il aurait été dommage de ne pas profiter. Et elle avait très avait envie de danser, de se changer les idées en virevoltant un peu. Prenant la main de Galyn elle l’entraina vers la piste.

" Venez ! "


Oh, il n’allait tout de même pas lui refuser une petite danse ! Et puis, c’était justement un air qu’elle appréciait, à croire que c’était fait exprès pour qu’elle garde cette bonne humeur. Elle n’avait pas réellement laissé le choix au garde du corps, mais elle savait déjà qu’il dansait très bien, alors il n’aurait pas cette excuse pour se défiler !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aureane KalonErc'h

avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 07/10/2011

Feuille de personnage
Age du personnage: 20 ans
Type d'univers: fantasy
Métier/fonction: Dame de Dyriet

MessageSujet: Re: Rêve de Noël (intrigue ouverte à tous)   Lun 9 Jan 2012 - 20:55

Aureane avait l'agréable impression de vivre un rêve d'enfance. Celui où elle se disait qu'elle était une princesse et allait rencontrer le prince charmant. Bien sûr, elle l'avait déjà trouvé en la personne de Nicolaï mais la réalité les avait malheureusement rattrapés au galop pour leur faire vivre mille et unes aventures plus ou moins cauchemardesques dont ils se seraient bien passé. Et pour couronner le tout, il y avait le fait que la jeune femme se sentait perturbée à l'idée d'être une Dame. Même la naissance de leur petit Roland ne lui permettait pas de se sentir vraiment à sa place. L'épisode de l'ordalie avait renforcé cette idée malgré elle. Mais ce soir là, tout était différent.

La robe que Nicolaï lui avait offerte lui paraissait tout à coup parfaite pour l'occasion. Autant à Dyriet, c'était une tenue qui lui semblait aberrante, surtout lorsqu'elle s'obstinait à faire le ménage au lieu de déléguer ; autant ici, c'était juste ce qu'il fallait. Et à voir la tête du jeune homme, il était ravi qu'elle se soit décidée à la mettre. Enfin... elle ne se rappelait pas avoir pris cette décision, ni qu'il lui ait offert vraiment celle-là, mais apparemment elle avait bien dû l'enfiler à un moment ou un autre. Même la magie qui habituellement l'effrayait quelque peu ne la dérangeait pas du tout ce soir là. Bouché bée, elle observait le salon où ils venaient d'entrer et regarda l'orchestre apparaître, des étoiles dans les yeux. Bien sûr, elle restait accrochée à Nicolaï, il ne fallait pas changer les bonnes habitudes. En même temps, elle le connaissait assez pour savoir que cela ne le dérangeait pas du tout, bien au contraire. C'était une soirée comme ils en avaient besoin depuis un bon moment.

Si elle voyait du monde qu'elle connaissait ? Pour le moment, non... Enfin... si, elle avait cru entrapercevoir le baron... Elle ouvrait la bouche pur en faire part à Nicolaï lorsqu'il l’entraîna sur la piste de danse, la faisant s'empourprer malgré toute sa bonne volonté. Eh ! Ils étaient les seuls, là, en plein milieu ! Bon, d'accord, elle se sentait à sa place, pour une fois, mais... mais quand même ! Les premiers pas furent plus réussis qu'elle ne le pensait. Tout semblait aller bien ce soir-là ! Elle réussit même à retrouver une couleur à peu près raisonnable en se concentrant sur le regard de Nicolaï pour ne pas faire trop attention à ce qui les entouraient.

De fait, quand on y réfléchissait un peu, danser, même si c'était devenir le point de mire de la salle, était très agréable. Aureane avait l'impression de glisser, virevoltant comme elle ne l'avait encore jamais fait. L'orchestre devait aussi y être pour quelque chose, les notes mélodieuses semblaient les envelopper et au bout d'un moment, son regard plongé dans celui de Nicolaï, la jeune femme oublia tout le reste. C'était exactement le genre de bal dont elle avait pu rêver, avec son époux dans le rôle du merveilleux prince charmant ! La danse aurait aussi bien pu durer une éternité, elle n'avait aucune envie de la voir se terminer. Ils évoluaient avec légèreté, tournoyaient élégamment, Aureane s'aperçut qu'elle avait le sourire aux lèvres et plus la moindre once de nervosité, emportée par la musique. Sa robe volait autour d'elle, comme dans un rêve... c'était peut-être exactement ce qu'elle était en train de vivre, mais cela n'avait aucune importance.

Lorsque pourtant elle s'acheva, Aureane remarqua enfin qu'ils n'étaient plus seuls sur la piste. D'autres couples les avaient rejoints, dont des elfes. Étrangement, elle ne s'en étonna pas vraiment. Se retirant de la piste de danse un instant, elle regarda autour d'elle : des angelots rondouillards faisaient le service à tire d'aile pour proposer des boisons aux invités.


" Un petit verre de sang de Colin mon brave seigneur ? " chuchota l'un des petits anges à Nicolaï avec un sourire... angélique.

Aureane sursauta et ouvrit de grands yeux. Non... elle avait dû mal comprendre ? Euh, oui, sûrement, elle avait mal compris. Tout était trop beau ici pour de telles horreurs digne de dieux sadiques... Elle accepta finalement un verre d'une boisson sucrée délicieuse qu'elle ne connaissait pas.


" Je ne sais toujours pas ce que nous faisons là, mais je ne regrette pas d'être venue... glissa-t-elle à Nicolaï en sirotant sa boisson. Tu reconnais quelqu'un, toi ? Je crois avoir vu le baron... "

Elle osait même le tutoyer en public ce soir-là, preuve qu'elle devait vraiment se sentir à l'aise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harnyll de Hetalia

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 20/12/2011

Feuille de personnage
Age du personnage: 33 ans
Type d'univers: Fantasy
Métier/fonction: Baron d'Ysari

MessageSujet: Re: Rêve de Noël (intrigue ouverte à tous)   Mer 11 Jan 2012 - 9:31

Quelque chose ne collait pas dans cette histoire. Ce n’était pas la calèche, d’un modèle qu’il savait ne pas correspondre à ceux fabriqués à Ysari. Ce n’était pas l’épaisse couche de neige qui recouvrait le sol, alors que la veille encore un vent d’ouest venant de l’Eris avait apporté une certaine douceur à la région. Ce n’était pas la route isolée bordée de sapins alors que le climat de ses terres ne se prêtait guère à la présence de conifères. Par contre, cela pouvait être un peu de tout cela mélangé, et Harnyll se triturait la cervelle pour essayer de remettre les pièces du puzzle ensemble, sans guère de succès pour l’instant.

Réfléchissant, il se remémora les derniers événements dont il parvenait à se souvenir. Une réunion du conseil au sujet d’une hausse des taxes sur la sel afin de remplir un peu les coffres de la baronnie mis à mal par le chaos de ces dernières années. Ensuite… dieux, que l’effort de concentration devenait malaisé… à croire que l’ambiance du lieu cherchait à étouffer sa réflexion. Ensuite, il avait fait appel aux talents de maîtresse Elza pour se détendre avant de s’envoyer un grand cruchon de vin et de s’effondrer dans son lit. Par contre, impossible de se relier ensuite à sa présence dans cette calèche.

Bah, au fond quelle importance ? S’il se trouvait là, alors il devait y avoir une bonne raison à cela, la chercher constituait un exercice mental amusant mais peu utile. Resserrant les pans de sa cape doublée de fourrure autour de lui dans l’espoir de moins sentir le froid glacial, Harnyll s’abandonna à une douce rêverie tandis que la calèche traçait son chemin au cœur de cette mystérieuse forêt. Le voyage dura-t-il quelques minutes ou quelques heures ? Aucune idée, et cela n’éveillait même pas sa curiosité qui semblait comme engourdie. Lorsqu’enfin les arbres s’écartèrent, le baron se pencha à la fenêtre et vit non loin un superbe manoir dont il aurait juré qu’il n’appartenait à aucun de ses vassaux.

La calèche s’arrêta en bas d’un escalier et un valet de pied vint ouvrir la porte. Des bruits de fête se faisaient entendre à l’intérieur de la demeure, et la seule idée de se mettre au chaud aurait attiré Harnyll avec plus de force qu’une biquette n’attire un nain. D’un coup d’œil discret, le baron vérifia sa tenue et eut un hochement de tête satisfait. Une chemise anthracite, sa couleur préférée, un pantalon gris et des bottes de cavalier en cuir. Pour éviter un aspect trop funèbre, le tailleur avait eu recours à des broderies dorées qui chatoyaient à la lueur des flammes. Sur le torse du baron, un dragon prenait son envol, ses ailes se reliant à des motifs géométriques placées sur les manches.

Dénouant sa cape et la jetant nonchalamment à l’un des serviteurs, le baron entra d’un pas altier dans le salon où les festivités se tenaient. Dieux qu’il faisait bon ici, la chaleur des brasiers qui rugissaient joyeusement dans deux immenses cheminées apportaient un confort bienvenu. Allons, voyons voir si certaines personnes de sa connaissance se trouvaient en ces lieux.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaï KalonErc'h

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Rêve de Noël (intrigue ouverte à tous)   Jeu 19 Jan 2012 - 0:32

Aureane avait, comme prévus, viré à l'écarlate au moment où il l'avait entrainé sur la piste de danse. C'était quelque chose de tout à fait prévisible et même attendu. Elle n'avait pas rougis autant que d'habitude, mais elle avait tout de même bien rougis. Finalement, après quelques pas un rien hésitants, elle parvint à reprendre un peu de contenance et une couleur à peu prêt décente pour une Aureane qui est le centre de beaucoup d'attention. C'est à dire, encore bien rouge pour une personne qui ne sert pas de référence pour les valeurs hautes de l'écarlatomètre.

Finalement, le niveau de rougeur d'Aureane redescendit trèèèèèèèèèèès bas. Même par rapport à son habitude. L'écarlatomètre affichait un joli ''0'' et elle se trouvait avec une couleur tout à fait normale. Et le pire, c'est qu'elle était toujours le centre de l'attention. Cela n'avait pas changé. Elle n'avait pas foncé se cacher sous un escalier et elle s'était encore moins mise à faire les sols ou le repas de ce soir. L'écarlatomètre aurait-il besoin d'une révision ? Et bien non, tout était normal.

Finalement, au grand regret des deux époux, la danse s'acheva. Nicolaï serait bien repartit pour un tour, mais avaler un petit quelque chose et boire un petit peu ne lui ferait pas de mal ou il aurait le tournis avant que tout cela ne soit terminé. Et s'effondrer avec le tournis en plein milieu de la salle de bal, même si il était sur un petit nuage, n'avait rien de particulièrement plaisant ou féérique.

Rien n'étonnait plus le chevalier. Ni l'écarlatomètre à 0, ni Aureane toute contente, ni les elfes, ni les angelots potelé, ni...

" Un petit verre de sang de Colin mon brave seigneur ? " chuchota l'un des petits anges à Nicolaï avec un sourire... angélique.

Miam. Et le reste était dans les hors d'oeuvre ? Des canapés de langue ou des rognons ? Non ? Ah zut. Tant pis. Il avait un petit goût amer ce sang par contre. Mais bon, on ne vas pas faire le difficile. Et hop... cul sec.

Dit, petit ange rondouillard, tu n'en aurait pas un autre ?

" Je ne sais toujours pas ce que nous faisons là, mais je ne regrette pas d'être venue... lui glissa Aureane.''

Oh, elle ne buvait pas de sang de Colin ? Ah zut. Tant pis, ça en ferait plus pour lui. Enfin, il ne faudrait pas trop en abuser non plus hein, le sang, ce n'est pas excellent pour le transit à se qu'il parrait.

« Tu reconnais quelqu'un, toi ? Je crois avoir vu le baron... »

« Harnyll ? Où est donc cette vieille branche ? »

Je sais pas trop se qu'on lui a donné dans le carrosse à ce jeune chevalier, mais en tout cas, c'était de la bonne.

Des qu'il eu repéré Harnyll, Nicolaï entraina Aureane derrière lui pour allse saluer le baron, se forgeant un passage ponctué de ''pardon'' ''excusez moi'' ''désolé pour votre pied''.

Se plantant finalement devant le baron d'Ysari, Nicolaï se fendit d'une révérence.

« Monseigneur, je suis ravis de vous voir ici à cette fête. Cela fait longtemps que nous ne nous somment pas vu... la fin du siège d'Arcani si ma mémoire est bonne. Comment vous portez vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harnyll de Hetalia

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 20/12/2011

Feuille de personnage
Age du personnage: 33 ans
Type d'univers: Fantasy
Métier/fonction: Baron d'Ysari

MessageSujet: Re: Rêve de Noël (intrigue ouverte à tous)   Jeu 19 Jan 2012 - 13:21

Bon alors, où est-ce que notre héros assoiffé par le voyage va bien pouvoir se rafraîchir ? Parce que mine de rien le voyage en calèche lui avait desséché la gorge et un petit coup de bibine aurait été le très bienvenu. Non pas que notre Harnyll favori soit le moindrement du monde un soiffard, il gardait d’ailleurs un souvenir étrange de sa dernière cuite à Sybrondil, mais un petit verre ne fait jamais de mal. Telle une frégate se frayant un chemin au milieu des flots déchainés, l’œil vif et brillant, le baron mit le cap sur le buffet.

Alors là, première surprise. Au lieu des serviteurs en livrée, le service était tenu par des… par des… eh bien on aurait juré des chérubins ailés et joufflus. Le coffre fort de la raison se trouvait rudement attaqué par le chalumeau de la réalité, mais l’ambiance du lieu réussit vaille que vaille à maintenir l’illusion que tout semblait normal. Secouant la tête pour reprendre ses esprits, Harnyll attrapa un verre et un canapé avant de s’en retourner parmi les invités.

En parlant des invités justement, le moins que l’on puisse dire était que le maître des lieux, quelle que soit son identité, possédait des gouts éclectiques en la matière. On pouvait y trouver une majorité d’humains, vêtus selon des modes pour le moins variées et de diverses époques, mais également des elfes, quelques drows et nains et même des créatures dont le baron aurait été bien incapable d’expliquer l’origine ou la nature. Malgré cela personne ne semblait sur le point de s’étriper, réaction des plus curieuses. Harnyll lui-même d’ailleurs ressentait la présence de tout ce petit monde comme parfaitement normale, alors que certaines créatures auraient du le faire sauter au plafond.

Bref, le baron mirait de façon soutenue les courbes voluptueuses d’une prêtresse drow lorsque des bruits de lutte se firent entendre derrière lui. Enfin pas exactement de lutte, on aurait plutôt dit un éléphant se ruant dans un magasin de porcelaines en bousculant tout ce qu’il trouvait sur son passage. Se retournant, l tomba sur un… non, pas sur un éléphant… mais sur un chevalier et seigneur d’un lieu nommé Dyriet qui comme par hasard se trouvait sur les terres d’Ysari. Ca y est ? Vous le remettez ? Mais si, souvenez vous, c’est lui qui fonce toujours tête la première dans les pires dangers.


Nicolaï, quel plaisir de vous voir ici.

Les deux hommes ne s’étaient pas revus depuis de longs mois, le baron fort occupé à Ysari tandis que le chevalier finissait les dernières réparations de son fief. Les deux hommes échangèrent quelques nouvelles sur les derniers événements survenus de par et d’autre. Le baron dut promettre de venir constater l’état d’avancement des travaux, sa dernière visite à Dyriet remontant à l’époque de l’incendie. Assez étonnement, Nicolaï ne demanda pas de nouvelles de maîtresse Elza… mais la présence de sa femme limitait peut être sa curiosité.

Se tournant vers la jeune femme qui accompagnait son vassal, le baron s’inclina et demanda :


Dame Aureane, vous êtes sublime, comme toujours. M’accorderez vous une danse ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rêve de Noël (intrigue ouverte à tous)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rêve de Noël (intrigue ouverte à tous)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission Intrigue; La nuit, tous les chats sont gris [Livre 1 - Terminé]
» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF
» Lettre ouverte de la famille de François R. Marcello, enlevé le 12 janvier.
» Lettre ouverte au président Nicolas Sarkozy
» Haiti-Salaire minimum : Lettre ouverte aux parlementaires sur le secteur des ind

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au-delà des limbes :: Voguez à travers les univers :: RPG inter-univers-
Sauter vers: