AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jusqu'à cette source sacrée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eirlys

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/02/2012

Feuille de personnage
Age du personnage: 23 ans
Type d'univers: Médiéval historique
Métier/fonction:

MessageSujet: Jusqu'à cette source sacrée...   Lun 13 Aoû 2012 - 20:06

... Ce voile qui des lois premières
Couvrait les augustes mystères,
Se déchire et tombe à ta voix;
Et tu suis ta route assurée,
Jusqu'à cette source sacrée
Où le monde a puisé ses lois.
[Lamartine]


Vivre à la lisière de la forêt, un peu en marge de la société, convenait parfaitement à Eirlys. Elle avait avant tout besoin de calme et de repos, et la chaumière les lui apportait. Iöfen s'était montré dans un premier temps assez grandiloquent, parlant de prophéties et de dieu dont la jeune femme ignorait les noms, puis le vieil homme s'était apperçu qu'elle n'était pas disposée à se laisser impressionner de la sorte et il était revenu à des idées plus pratiques.

Eirlys avait accepté de devenir druidesse, alors elle avait quantité de domaines à maîtriser. Iöfen était un professeur passionné. La transmission orale convenait parfaitement son apprentie qui retenait avec avidité ce qu'il racontait en terme de politique, enseignement, divination... A tel point que le druide déclarait volontiers que les dieux l'aidaient à s'adapter à sa nouvelle condition. Sauf que justement, c'était dans ce domaine que les soucis commençaient : Eirlys n'était pas du tout convaincue que Manawyddan ou qui que ce soit d'autre l'ait sous sa protection. Alors, elle retenait les détails du culte, mais au fond avait un peu l'impression de trahir d'autres dieux. Lesquels... elle l'ignorait toujours.

Sa mémoire n'était pas revenue. Des bribes faisaient parfois mine de surgir pour des broutilles - un parfum de fleur, le vent marin, la petite Gwen, gamine d'une dizaine d'années qui traînait souvent dans les environs et lui rappelait quelqu'un sans qu'elle n'arrive à cerner qui... - la plongeant dans une mélancolie qu'elle repoussait au plus vite. Comme l'avait suggéré Iöfen, elle avait tiré un trait sur son passé.

Eirlys ne regrettait pas la décision qu'elle avait prise. Elle était bien traitée et sa soif de connaissance était constamment sollicitée. Élève modèle et attentive, elle eut pourtant à prendre une décision lorsque, un matin, elle découvrit, en même temps que Iöfen, les prémices de fondations de ce qui devait être une tour. Le vieil homme n'avait rien dit, s'était contenté de demander aux ouvriers présents ce qu'ils érigeaient là, et il était retourné à la chaumière. Mais Eirlys le connaissait suffisamment bien pour deviner que tout ce flegme n'était qu'une façade. Il lui avait suffit d'insister un peu pour que la colère du druide éclate : il y avait là une source sacrée !

Le druide parla des mérites du lieu pendant de longues heures avant de conclure que Harken, encore une fois, le défiait et que c'était une fois de trop. Eirlys n'avait encore jamais vu Iöfen dans un tel état de fureur et elle eut toutes les peines du monde à le calmer.


***


" Je souhaite parler au seigneur Cadäan au plus vite. C'est important. "

Eirlys avait mis tout l'aplomb qu'elle possédait dans cette requête. Elle avait beaucoup hésité avant de venir. Déjà, parce qu'elle ne voulait pas qu'Iöfen le sache, il l'aurait empêchée d'agir. Ensuite, parce qu'en l'absence du druide, il lui fallait de l'aide pour se rendre jusqu'à Harken, elle ne connaissait pas suffisamment les lieux pour se débrouiller seule et n'avait aucune envie de se retrouver à tourner en rond. Et puis, elle devait s'informer un peu avant de se mêler de cette histoire.

Ce fut finalement à la petite Gwen qu'elle demanda de l'aide pour trouver son chemin. La gamine la mena devant ce qui devait être un garde... qui n'avait pas l'air décidé à la laisser déranger le seigneur des lieux. Eirlys releva la tête, l'air décidé. Si elle était habituée à plutôt baisser les yeux pour ne pas mettre ses interlocuteurs mal à l'aise, Iöfen lui avait dit que sa cécité pouvait révéler de futur dons de voyance, alors... là c'était l'occasion de forcer peut-être un peu la main de cet homme récalcitrant sur l'air de "Eh ! Je ne suis pas n'importe qui non plus ! Vous vous souvenez ? L'envoyée des dieux et tout et tout !"

Eirlys ne sut pas si l'homme était convaincu ou s'il décida finalement que tout cela n'avait pas la moindre importance, mais il finit par accepter de la mener à Harken. La jeune femme le suivit, toujours au bras de Gwen qui lui commentait ce qu'elle voyait avec enthousiasme - des murs ! une pièce ! une porte ! encore des murs !

Puis leurs pas s'arrêtèrent. A ce qu'elle en entendait, il y avait là plusieurs personnes et Harken devait en faire partie. Elle détestait parler dans le vide, mais elle n'avait pas davantage envie que celui qui l'avait menée jusque là parle à sa place. Elle attendit juste que la conversation baisse d'un ton, signe que son arrivée avait au moins été remarquée.


" Je souhaiterais vous parler, monseigneur. Je suis désolée de vous déranger, mais c'est important. "

Le ton était poli, mais elle ne comptait pas se faire éconduire. Allait-il deviner la raison de sa venue ? Possible, s'il savait que la tour devait être construite sur une tour sacrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harken Cadäan

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 17/07/2012

MessageSujet: Re: Jusqu'à cette source sacrée...   Ven 17 Aoû 2012 - 14:20

Le calme était revenu sur Caer Cadorn, la petite tempête soulevée par l’arrivée de l’étrange inconnue laissant de nouveau place à la routine quotidienne. Une naufragée aveugle ne pouvait tenir la distance dans l’intérêt des gens dès lors qu’elle ne vivait plus dans la ville même, et peu à peu les conversations au sujet d’Eirlys diminuaient. A ma grande satisfaction, j’avais constaté qu’aucun conflit religieux ne risquait d’éclater dans l’immédiat, avoir éloigné la jeune femme permettant à chacun de calmer ses ardeurs.

Étant retombé dans la routine, je me trouvais ce matin là fort occupé à travailler sur les plans de défense de la frontière. Les derniers raids jutes laissaient présager que nos ennemis commençaient à reconstituer leurs forces après leur défaite du Mont Badon, et qu’ils visaient une reprise de leur avancée vers l’Ouest. Je savais depuis des années que nous n’avions rien gagné de plus qu’un peu de répit, toutefois j’aurais espéré disposer de suffisamment de temps pour entrainer de nouvelles recrues.

En attendant, je venais de donner des ordres relatifs à la construction de nouveaux postes de guets. Le dernier raid démontrait qu’ils existaient en nombre insuffisant, et après une tournée d’inspection pour trouver de bons emplacements les travaux commençaient. Aucun poste de guet ne permettait de stopper une invasion, toutefois la détecter au plus tôt me donnerait le temps de réunir un groupe de guerriers et de me porter à la rencontre de l’envahisseur.

Je regardais donc avec intérêt la carte où se trouvait marqué les emplacements des nouvelles tours de guet lorsqu’on vint me prévenir qu’Eirlys désirait me parler. Un peu curieux de savoir ce que me voulait la jeune femme, j’ordonnais qu’elle soit conduite jusqu’à moi. Étonnamment, Iöfen ne se trouvait pas avec elle, mais au vu de mes rapports conflictuels avec le druide je préférais autant. La seule idée de devoir supporter un de ses interminables discours sur la grandeur passée des druides me hérissait le poil.


Eh bien Eirlys, que puis-je pour vous ?

Je n’avais guère de temps à lui consacrer, mais depuis son naufrage je me sentais vaguement responsable d’elle. J’espérais juste qu’elle n’allait pas m’annoncer devoir quitter Iöfen, car j’aurais été bien en peine de lui trouver un autre point de chute. Mais la détermination inhabituelle que je pouvais lire sur ses traits me faisait penser qu’Eirlys vendait me voir dans un but bien précis et qui lui importait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eirlys

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/02/2012

Feuille de personnage
Age du personnage: 23 ans
Type d'univers: Médiéval historique
Métier/fonction:

MessageSujet: Re: Jusqu'à cette source sacrée...   Sam 18 Aoû 2012 - 12:46

" Eh bien Eirlys, que puis-je pour vous ? "

La jeune femme fut soulagée de ne pas se faire renvoyer. Elle ignorait si elle aurait osé tenter une seconde fois sa chance. Bien, s'il l'écoutait, alors autant aller droit au but.

" Il s'agit de la tour que vous souhaitez ériger et dont les travaux sont déjà commencés. Il s'agit là d'un lieu sacré. "

Elle ignorait s'il connaissait déjà cette information et avait balayé ce qui n'avait pas d'importance à ses yeux, ou s'il n'en avait tout simplement pas eu connaissance. Elle aurait préféré la seconde option, la première sous-entendant que la source était le dernier de ses soucis et qu'argumenter pour le faire changer d'avis serait difficile.

" Peut-être le savez-vous déjà, mais une source coule non loin des fondations. Cette source est un lieu de culte pour les druides et ceux qui suivent cette religion. "

Etrangement, elle ne paraissait pas vraiment s'inclure dans ce groupe, mais le sérieux dont elle faisait preuve montrait qu'elle attachait malgré tout beaucoup d'importance à la question. Elle connaissait le lieu et si aucun dieu n'était venu lui parler personnellement alors qu'elle en foulait la terre, elle l'avait malgré tout trouvé apaisant. Pourtant les ouvriers étaient déjà là à en briser l'atmosphère. C'était du gâchis.

" Iöfen prend votre décision comme un affront. "

Elle avait cru comprendre que Harken tenait à la stabilité de la région et c'était d'ailleurs une des raisons pour lesquelles elle avait accepté de rester à l'écart. Comme elle savait que le druide était souvent mécontent et bougonnait volontiers, elle se permit d'insister.

" Il est vraiment furieux et cette fois je ne pense pas qu'il choisisse de venir se plaindre auprès de vous. "

Elle ne connaissait pas assez Iöfen pour deviner ses intentions, mais elle était persuadée qu'il n'en sortirait rien de bien.

" Je suis venue... Vous avertir. Trouver une solution, aussi. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harken Cadäan

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 17/07/2012

MessageSujet: Re: Jusqu'à cette source sacrée...   Lun 20 Aoû 2012 - 11:49

Je restais muet quelques instants, surpris par le sujet abordé auquel je ne m’attendais pas du tout. J’aurais cru à des remerciements, à des nouvelles expliquant qu’elle allait mieux ou que sa mémoire revenait… perdu !

Une source sacrée ?

Maintenant qu’Eilrys m’en parlait, il me revenait en tête qu’en effet une des tours de guet s’élevait sur un dôme granitique au pied duquel coulait une petite source. J’ignorais qu’il s’agissait là d’un ancien sanctuaire druidique, mais si tel était le cas peu nombreux devaient être ceux à encore l’utiliser désormais. En tout cas lors des travaux de repérage personne ne nous avait parlé de cette particularité. Eirlys m’expliqua ensuite qu’Iöfen prenait cela comme un affront personnel et délibéré de ma part pour moquer sa religion. Décidément, le druide tournait paranoïaque et analysait chacun de mes actes à la lumière de ses préjugés.

Iöfen commence doucement à me fatiguer. Ce sanctuaire sert-il seulement encore ?

J’avais gardé un ton de voix calme, toutefois Eirlys avait probablement du deviner une colère contenue qui peu à peu augmentait. Au milieu de tous mes problèmes, des incursions frontalières et de la charge qui pesait sur mes épaules, un druide acariâtre et paranoïaque constituait bien le dernier souci dont j’acceptais de me charger. Si les saxons passaient la frontière, Iöfen serait sans doute le premier à brailler pour obtenir l’aide de mes soldats, aussi ses crises de colère me paraissaient plus qu’exagérées. On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre, il fallait accepter les patrouilles pour disposer de la sécurité.

Et que proposez-vous ? Que je fasse exécuter Iöfen pour avoir la paix ?

Humour cynique, car je soupçonnais Eirlys d’avoir une idée à me proposer. A moins qu’il ne s’agisse d’arrêter le chantier, je voulais bien entendre toute proposition. Après tout, la jeune femme venait de passer plusieurs semaines en compagnie du druide, ce qui voulait dire qu’elle le connaissait surement déjà mieux que moi qui n’en avait jamais été proche. Et en réalité, je préférais éviter un conflit ouvert avec quelqu’un qui représentait une autorité religieuse puissante. Je doutais qu’Iöfen ose s’opposer ouvertement à moi, mais son mauvais caractère pouvait le pousser à agir stupidement parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eirlys

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/02/2012

Feuille de personnage
Age du personnage: 23 ans
Type d'univers: Médiéval historique
Métier/fonction:

MessageSujet: Re: Jusqu'à cette source sacrée...   Mer 22 Aoû 2012 - 20:36

" Une source sacrée ? "

Ainsi, il ne savait pas ? Ce n'était peut-être pas plus mal... Au moins n'avait-il pas d'arguments tout prêts. C'était mieux que d'être renvoyée sur le champ.

" Iöfen commence doucement à me fatiguer. Ce sanctuaire sert-il seulement encore ? "

Eirlys hocha la tête. Elle s'était attendue à ce genre de réaction.

" Oui, il l'est. Par plus de personnes que vous ne l'imaginez, je pense. "

La suite en revanche la fit sursauter et protester aussitôt :

" Bien sûr que non ! Iöfen veut simplement préserver sa religion ! "

Elle avait cru deviner une pointe de moquerie, mais n'en était pas certaine. Dans le doute... Après tout, elle ne connaissait pas réellement Harken et ne savait pas s'il était ou non du genre à se débarrasser des gens. Quoiqu'il aurait pu la faire disparaître, elle, sans mal... Et s'il avait eu envie de mettre un terme aux jérémiades du druide, il aurait pu agir depuis longtemps.

" J'ai dit qu'il prenait votre décision comme un affront, pas qu'il cherchait à vous fatiguer pour le plaisir. "

Pour ce qu'elle en savait, Iöfen était du genre à relever les moindres faits et gestes d'Harken qui ne lui convenaient pas, c'était vrai, il lui en voulait d'avoir choisi une autre religion. Mais il n'était pas mesquin au point d'inventer n'importe quoi et d'envenimer la situation inutilement.

Ce qu'elle proposait ? Elle y avait réfléchi, même si elle avait pensé que le seigneur mettrait un terme à la conversation avant.


" J'imagine qu'annuler purement et simplement les travaux n'est pas envisageable. En revanche, les déplacer de quelques mètres afin de dégager la source... "

Il devait se demander ce qu'elle pouvait bien en savoir et elle se hâta de poursuivre.

" J'ai parlé à certains ouvriers : ils disent qu'il est encore possible à ce stade de décaler un peu l'emplacement de la tour. Bien sûr, cela retarderait quelque peu les travaux, mais je ne doute pas que les adeptes qui suivent Iöfen seraient capables de faire aussi bien, voire pire. Iöfen ne serait pas ravi que la tour soit encore proche, mais il n'aurait plus de raison de se plaindre trop fort car la source serait préservée. "

Elle lui proposait un compromis qui ne lui plairait peut-être pas beaucoup, elle n'en savait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harken Cadäan

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 17/07/2012

MessageSujet: Re: Jusqu'à cette source sacrée...   Lun 3 Sep 2012 - 9:11

J’ignorais la nature sacrée de cette source située au pied de l’emplacement prévu pour la tour de guet, mais je me souvenais en effet de la présence de ce jaillissement d’eau claire. Sans doute s’agissait-il d’une faille dans le massif granitique par om remontait un des affluent de la rivière et qui au final ressortait à cet endroit là. Assez isolé, dans une sorte de clairière entourée de grands arbres, le cadre convenait parfaitement à un sanctuaire druidique. Et bien évidemment, ce casse-pied d’Iöfen attendait que les travaux aient commencé pour le rappeler et se mettre à râler.

Avant ma conversion au culte de Mithra, j’avais déjà eu affaire à plusieurs druides mais aucun ne se montrait aussi arrogant et égocentrique que celui de Caer Cadorn. Certes les druides disposaient d’un pouvoir intemporel et se devaient à ce titre d’être respectés, mais je n’arrivais pas à respecter Iöfen qui faisait preuve d’autant de modération qu’un saxon ivre. Le pouvoir appelait la grandeur, et la grandeur imposait un certain sérieux et une certaine retenue. Eirlys comprenait surement déjà bien mieux cela que son maître.


Admettons l’idée. Au moins votre proposition me change des criailleries incessantes d’Iöfen.

De quel côté se plaçait Eirlys ? Certes elle était devenue l’apprentie du druide, pour autant je n’arrivais pas vraiment à croire qu’elle vienne envoyée par Iöfen. Un druide plus pondéré et plus intelligent aurait pu agir ainsi afin de me faire sentir son mécontentement sans risquer pour autant de déclencher une épreuve de force, mais Iöfen n’était ni pondéré ni même réellement intelligent. Simplement très assuré de ce qu’il disait et enseignait, convaincu de sa totale infaillibilité et de sa supériorité sur tous les autres mortels.

Pour autant, je ne voulais pas rejeter la proposition qui venait de m’être faite simplement car elle provenait de l’apprentie d’un homme que je méprisais et qui me paraissait être l’exacte représentation des causes des troubles religieux qui divisaient le pays. Je n’appréciais pas non plus l’idée de voir le chantier prendre du retard, mais je préférais encore cela au déclenchement de troubles civils. Me levant, je ceignis mon ceinturon auquel pendait mon épée, fit signe à deux gardes de me suivre et ordonnait à la jeune femme :


Venez, Eirlys, je veux retourner sur le site afin de vérifier en personne si déplacer la tour est faisable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eirlys

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/02/2012

Feuille de personnage
Age du personnage: 23 ans
Type d'univers: Médiéval historique
Métier/fonction:

MessageSujet: Re: Jusqu'à cette source sacrée...   Mer 12 Sep 2012 - 17:18

" Admettons l’idée. Au moins votre proposition me change des criailleries incessantes d’Iöfen. "

Eirlys ne put retenir un petit sourire amusé qui vint danser sur ses lèvres malgré elle. Elle n'aurait pas dû donner raison de la sorte à Harken, mais il était loin d'avoir tort : le druide se comportait parfois comme un enfant gâté. Et comme avec les enfants gâtés, il fallait savoir s'y prendre pour obtenir ce que l'on voulait sans qu'ils s'en aperçoivent. Elle se demanda un instant d'où elle tenait une telle idée, mais repoussa cette question à plus tard. Ce n'était vraiment pas le moment. Pour l'instant, elle était soulagée que le seigneur ait accepté de l'écouter et même de considérer sa proposition.

Harken bougea et fit entendre un bruit métallique. Pour autant, Eirlys ne s'attendait pas à la demande qui allait suivre. Décontenancée, elle ne bougea pas, tout d'abord. Elle avait pensé que, dans le meilleur des cas, Harken accepterait sa requête ou qu'il lui dirait du moins qu'il allait vérifier ce qu'il en était. Ainsi la source serait sauvée et Iöfen ne saurait même pas quel rôle elle avait joué. Si par hasard ils croisaient le druide sur place... La jeune femme n'avait aucune envie de jouer double jeu et que son maître s'imagine qu'elle avait cherché à le trahir.

Elle n'osa malgré tout pas protester et se contenta de tendre une main que la petite Gwen vint saisir pour la guider. La gamine avait attendu sagement et Eirlys savait qu'elle serait ravie de retourner près de la fameuse source. C'était un endroit agréable qu'il eut été dommage de gâcher par la présence d'une tour, elle espérait qu'Harken y serait au moins un peu sensible, druidisme ou non.

Deux personnes leur emboîtèrent le pas, peut-être des gardes à en entendre leur équipement métallique qui teintait de temps en temps. Eirlys finit par avouer honnêtement tout en marchant :


" Iöfen ignore que je suis venue vous parler. "

Elle n'était pas honteuse d'avoir agi derrière son dos parce qu'elle pensait avoir fait le bon choix. Mais que le druide les surprenne ne pouvait qu'amener des complications. Néanmoins elle était curieuse de savoir ce qu'Harken déduirait de sa visite au site de construction son hésitation avait donc été de courte durée.

" J'ai essayé de le raisonner en lui proposant de venir vous en parler lui même. Mais il vous trouve... elle hésita puis décida de continuer à parler franchement, obtus. "

Elle sourit devant l'ironie de la situation. Elle connaissait trop mal le seigneur pour le juger, mais il était certain que le druide était tout sauf ouvert d'esprit et prompt au dialogue.

" Je crois qu'il savait surtout que venir se plaindre ne servirait à rien. Ou du moins le pense-t-il étant donné qu'il s'imagine que vous cherchez à l'atteindre de la sorte. "

Le soleil qui les réchauffait et le vent frais lui annoncèrent qu'ils étaient à nouveau dehors, en terrain dégagé. Il continuèrent à avancer, croisèrent plusieurs personnes et Eirlys se félicita d'avoir demandé l'aide de Gwen pour se repérer. Son inquiétude quant au fait d'être vue en compagnie du seigneur s'était dissipée. Iöfen apprendrait sans doute tôt ou tard ce qu'elle venait de faire, mais finalement ce n'était peut-être pas plus mal. Elle n'hésitait plus à lui parler franchement depuis un certain temps.

Lorsqu'elle reconnut l'odeur caractéristique de la végétation des sous-bois et sentit le sol couvert de feuilles devenir meuble sous ses pieds, elle sut qu'ils venaient de pénétrer dans la forêt. Plus loin on entendait les hommes qui s'occupaient du chantier et, encore plus loin, son ouïe fine discernait un léger ruissellement. Elle tendit la main :

" La source se trouve là-bas. "

Elle n'était pas venue voir Harken sans demander aux bâtisseurs s'il était possible d'envisager sérieusement de déplacer la tour. Elle n'avait plus qu'à espérer qu'ils ne se soient pas trompé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jusqu'à cette source sacrée...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jusqu'à cette source sacrée...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jusqu'où ira t-on dans cette société ?
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Le pois congo : source de protéines et de devises
» Conspiration en lieu sacré [ Marianne ]
» Mais qu'est-on allé faire dans cette galère ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au-delà des limbes :: Voguez à travers les univers :: RPG réalistes-
Sauter vers: